» Echos cyclistes » Nouveau dispositif de prime d’achat du VAE
 
Nouveau dispositif de prime d’achat du VAE

 

Le nouveau dispositif de prime d’achat du vélo à assistance électrique (VAE) débute aujourd’hui.

Désormais, un acheteur de vélo électrique peut se faire rembourser jusqu’à 20 % du prix du cycle mais sans dépasser 200 €. Mais à deux conditions :

  • Il faut que les personnes concernées ne soient pas imposables
  • que leur commune propose déjà une aide similaire à condition que les deux aides cumulées ne dépassent pas le plafond

Selon Olivier Schneider, président de la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB), « c’est comme si le dispositif n’existait plus », les conditions d’application excluant la majorité des acheteurs. « On sait que les acquéreurs de vélo à assistance électrique sont rarement des gens qui sont non imposables et, de toute, manière, le reste à charge sur un tel produit serait très lourd », regrette-t-il.

À la fin septembre 2017, le ministre de l’action et des comptes publics, Gérard Darmanin avait annoncé la fin de la prime. Devant les critiques d’associations, de politiques ou d’industriels, la ministre des transports Élisabeth Borne a annoncé un mois plus tard que le gouvernement voulait remettre en place un nouveau dispositif. Le gouvernement a budgété une enveloppe de 5 millions d’euros en 2018 pour ce nouveau dispositif. Pour la mouture 2017, il était prévu 30 millions d’€ mais le succès avait été tel que l’opération s’est montée à 50 millions pour l’état.

En comparaison les aides sont bien plus généreuses pour les voitures électriques alors que la majorité des trajets en France font moins de 5 km. « Le vélo à assistance électrique peut pourtant inciter de nombreuses personnes à basculer vers un moyen de transport qui a des vertus sur la santé publique », dit Olivier Schneider.

La FUB espère désormais que les économies permettront au moins au gouvernement d’abonder un vrai plan vélo dans le cadre de la prochaine loi sur les mobilités.

Avenir 2 Roues aussi, évidemment. D’autant qu’aucune aide n’est prévue ni par la ville de Châlons ni par l’agglo et que, ipso facto, tous les châlonnais et habitants de l’agglo sont déjà écartés de cette prime.

 
 
Publié le samedi 10 février 2018
Mis à jour le jeudi 1er février 2018

 
 
 
Les autres articles de cette rubrique :
 
Publié le jeudi 5 avril 2018
Mis à jour le vendredi 6 avril 2018
 
Publié le vendredi 30 mars 2018
 
Publié le mercredi 28 février 2018
Mis à jour le vendredi 30 mars 2018
 
Publié le lundi 18 décembre 2017
 
Publié le lundi 7 août 2017
 
Publié le mardi 6 juin 2017
 
Publié le jeudi 18 mai 2017
 
Publié le samedi 1er avril 2017
 
Publié le lundi 20 mars 2017
 
Publié le samedi 11 mars 2017
 

 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter
  Mis à jour le mardi 15 mai 2018