» A2R en action
 
A2R en action
 
 
 
 

L’assemblée générale 2020

 

 Ce mercredi 11 février, à 20h, de nombreuses bicyclettes occupent le parc vélos de la bibliothèque Pompidou. C’est là en effet que se retrouvent les adhérents d’Avenir 2 Roues et tous ceux qui s’intéressent au cyclable à Châlons pour l’assemblée générale de l’association, avec en particulier : Mme Ragetly, Madame vélo, conseillère municipale à Châlons et vice-présidente de la CAC aux sports, à la culture et aux loisirs, M. Guillemot, adjoint au maire de Châlons, Aménagement urbain, circulation et stationnement et M. Lefort, maire de Compertrix.

L’association compte, sur cette année 2019 dont l’exercice est terminé, 94 adhésions individuelles et famille. Plus de la moitié des adhérents étaient présents (physiquement ou représentés par un pouvoir) à l’assemblée générale.

Celle-ci commence de manière classique par un mot de la présidente rappelant l’objectif principal d’Avenir 2 Roues (donner une vraie place au vélo dans les rues de Châlons et de son agglo, de faire préférer le vélo à la voiture sur les courts trajets) puis sur un rapide survol de l’actualité cycliste 2019 locale et nationale.

Le rapport moral étant approuvé à l’unanimité, il faut revoir la composition du conseil d’administration : cette année, quatre membres du conseil d’administration sont à renouveler et deux membres sont démissionnaires. Deux candidates se présentent pour les remplacer : Annie Pageault et Dominique Stévenot. Ces cinq personnes sont (ré)élu.e.s à l’unanimité
Le nouveau conseil d’administration est donc composé de :

  • Bernard Butet
  • Martine Clair
  • Matthieu Gauthier
  • Loïc Herluison
  • Yann Le Moignic
  • Béatrice Michel
  • Annie Pageault
  • Hervé Porcel
  • Véronique Porcel
  • Dominique Stévenot

Puis la trésorière passe au bilan financier (photos 1, 2 et 3) approuvé lui aussi à l’unanimité.

C’est alors le moment du rapport d’activité qui, accompagné d’un diaporama permet de recenser les interventions de l’association dans la vie locale :

• L’assemblée Générale, exercice 2019
• L’animation sécurité à l’école Saint Memmie (CM1 et CM2)
• L’inauguration de l’atelier solidaire et collaboratif Emmaüs
• La fête de la nature : mise en place d’un vélobus jusqu’au parc de Coolus : une grosse vingtaine de cyclistes
• La fête du vélo
• Rle rallye journée inaugurale Châlons plage et la balade Tour de France hélas annulés pour cause de canicule
• L’animation du parc vélo sur les trois soirées de concerts MIA3J
• Le parc vélos de la foire de Châlons (et son record de fréquentation battu cette année !)
• Le pot des bénévoles
• L’opération « cyclistes, brillez » au centre ville
• La participation au forum des associations
• La visite de l’atelier solidaire et collaboratif Emmaüs
• La rédaction de la Lettres à 2 Roues
• Les réunions (commission circulations actives, plan climat, plan local de santé, …)
• La journée vélo Grand Est
• La maintenance du site de l’association
• La communication (avec la presse, mails aux adhérents …)
• la préparation et les enregistrements de l’émission « A bicyclette » sur radio Mau Nau

Ce rapport d’activité est approuvé à l’unanimité.

Pour terminer cette assemblée générale, les résultats de l’enquête « Parlons-vélo » ont été dévoilés et ont suscité de nombreuses questions dans le public. Mme Ragetly et M. Guillemot ont volontiers apporté des réponses aux interrogations.

En voici un aperçu des principales :
Constat de bon entretien (nettoyage) des bandes cyclables sur chaussée mais moins de celles sur trottoir

Doubles sens cyclables  : demande de mise en place de marquages au sol ou de panneaux supplémentaires pour que les automobilistes soient mieux informés de cet aménagement spécifique —> peu d’intérêt à la multiplication des panneaux qui ne sont plus lisibles. Plutôt se tourner vers une communication plus importante.

Sur ces mêmes doubles sens cyclables : attitude agressive de certains chauffeurs de bus du SITAC —> une demande de formation et d’information sera faite au STAC.

La piste cyclable de l’avenue Jacques Simon : constat d’échec pour cette piste qui a été ajoutée dans la précipitation et faite sans l’aval de Châlons agglo, pourtant en charge du cyclable.
Demande de sensibilisation au droit des cyclistes  —> Châlons agglo est en cours de recrutement d’un stagiaire pour la mise à jour du Code de la rue

Allées Paul Doumer/avenue de Metz  : dangereuse pour les cyclistes au vu du nombre de camions l’empruntant en toute illégalité. La mairie se déclare impuissante. Donc demande de mise en double sens cyclable du bd Hyppolite Faure et de la rue de l’Arsenal pour pouvoir emprunter un itinéraire apaisé.
Remarque d’une adhérente : « Je rappelle que les voitures y sont bien souvent plus dangereuses que les camions : trop de vitesse (souvent plus mesurée à droite à cause des camions qui respectent la limite de vitesse pour la ville), doublements trop serrés, dangereuse accélération au vu du feu passant à l’orange : faut-il les supprimer ?
Perso, je prends un peu de distance par rapport au trottoir, pour pouvoir me rabattre si besoin.
Je ne suis pas d’accord pour le double sens H. Faure. Il est en effet hors de question, malheureusement, d’y supprimer le stationnement bilatéral qui y parait indispensable (arrivées quotidiennes depuis St Jean et donc des banlieues, vers les emplois administratifs du secteur). Par contre un double-sens depuis les Allées P.Doumer dans la rue du fg St Jean me semble utile...et déjà souvent pris de facto. »
Un adhérent répond qu’il ne partage pas cet enthousiasme envers les routiers et qu’il trouve dangereuse cette artère quel que soit le véhicule qui double.

rous dans la chaussée : dans de nombreuses rues de Châlons inconfort, risque d’écart et mise en danger des cyclistes et conducteurs d’EPDM.

Avenue de Paris : La piste sur trottoir présente une dépression qui forme une grosse flaque lorsqu’il pleut et se transforme en patinoire lorsqu’il gèle. Problème noté.

Demande de mise en place de « cédez-le-passage-cyclistes »  :
• rue Simonnot vers piste cyclable avenue de Paris
• rue du Lycée vers Granthill
• Chaussée du Port vers Patton
• devant la gendarmerie (direction Reims)
• au feu tricolore de la patte d’oie Sarrail/ Pellier

Puis l’Assemblée Générale est déclarée close et les personnes présentes invitées à partager le verre de l’amitié où les conversations se sont poursuivies. Sur le thème du vélo, bien sûr !

 
photo 1
photo 1
photo 2
photo 2
photo 3
photo 3
le public
le public
la présidente et la trésorière
la présidente et la trésorière
 
 
Publié le mardi 10 mars 2020

 

« Cyclistes, brillez » 2020

 

Début novembre, lors de la semaine nationale officielle organisée par la FUB, Avenir 2 Roues organise chaque année à Châlons, une opération « Cyclistes, brillez » avec l’aide de la police nationale.

Cette fois-ci, l’association a été sollicitée par la Sécurité routière (service de la préfecture) et la police municipale. Aussi, les 21 janvier, 5 et 19 février 2020, de 17h30 à 18h30, la police municipale et les bénévoles d’Avenir 2 Roues se sont retrouvés à différents endroits de la ville pour sensibiliser les cyclistes sur l’utilité voire la nécessité d’être bien visible dès que le jour baisse.

Ce fut l’occasion de rappeler aux cyclistes qui ont bien voulu se prêter au jeu, l’importance d’un bon équipement qui peut sauver la vie : les phares avant et arrière, les catadioptres (avant et arrière, sur les roues, les pédales) mais aussi le gilet jaune et les bandes réfléchissantes pour équiper le cycliste. Si certains possédaient tout l’équipement nécessaire, ce n’était pas le cas de tous. Si besoin, les bénévoles offraient et posaient alors les catadioptres de roues et éclairages manquants. Les nombreux remerciements offerts en retour par ces cyclistes étaient fort appréciés.

Lorsque c’était nécessaire, le rappel de la loi assez récente et pas toujours connue de l’interdiction du port des écouteurs et du téléphone au guidon était fait. 

C’est dans une bonne ambiance que les policiers municipaux et les plus de vingt bénévoles de l’association ont pu ainsi discuter avec une centaine de cyclistes (sur les trois dates) arrêtés pour la bonne cause. Et c’est sur la promesse de recommencer, mais un peu plus tôt dans la saison, que tout le monde s’est quitté.

 
 
 
Publié le mardi 10 mars 2020

 

Les comptages de vélos sur Châlons en 2019

 

Depuis 2009, trois fois par an, Avenir 2 Roues compte les cyclistes de Châlons. Pour cela, de nombreux bénévoles se répartissent sur la ville. Qu’ils en soient remerciés car sans eux, cela ne pourrait se faire et de précieuses informations nous échapperaient.

Ces comptages, certes pas vraiment scientifiques mais ayant le mérite d’exister, permettent de donner une idée de la fréquentation de la ville par les deux roues. Pour que les chiffres soient comparables, les comptages se font trois fois par an (en mars, mai et septembre), sur une semaine, aux mêmes dates. Une douzaine de lieux et horaires (identiques à chaque fois) ont été choisis, aux heures et points de passages les plus représentatifs du territoire châlonnais. Les comptages des cyclistes se font sur une période de 30 minutes. Ces comptages sont aussi l’occasion de rencontrer cyclistes et piétons s’arrêtant pour discuter et souligner les difficultés rencontrées mais aussi des avancées constatées.

Quelques chiffres maintenant : tout cumulé, les cyclistes sont comptés 18h par an (12 lieux de comptages X 30 minutes X 3 comptages par an). Sur l’ensemble des périodes de comptage de cyclistes, on compte, de 2009 à 2019, une moyenne 59 cyclistes par heure tous lieux de comptages confondus, soit un chaque minute. Sur ces trois dernières années une très légère augmentation a été constatée, confirmant le ressenti lorsqu’on circule à vélo, alors même que le nombre d’habitants a baissé et que de nombreux militaires se déplaçaient à vélo.

Sur ces dix années, c’est en septembre que le plus grand nombre de cyclistes sont comptés (67 à l’heure), puis en mai (64) et enfin en mars (45). La météo conditionne inévitablement ces chiffres.

Lors des comptages, les cyclistes sur chaussée sont comptabilisés à part des cyclistes sur trottoir, ce qui a permis de constater (alors même que nombre de cyclistes augmente), une baisse du nombre de cyclistes sur trottoir à partir de 2014. On peut supposer, par exemple, que la mise en place des doubles sens cyclables a permis aux cyclistes de remonter certains sens uniques sur chaussée en toute légalité (et en toute sécurité : l’automobiliste voit le cycliste arriver et vice versa). L’exemple le plus frappant est celui de la rue de Marne dans laquelle le nombre de cyclistes sur trottoir a bien baissé depuis la mise en place du double sens cyclable en 2013, sans que l’on puisse descendre en dessous de 30 % de cyclistes sur trottoir ce qui est évidemment encore trop. Cela peut être dû aussi à l’effort fait du côté des rues à forte circulation (rue Jean Jaurès et avenue de Gaulle en particulier) ce qui permet aux cyclistes de se déplacer sur des trottoirs aménagés aux abords des chaussées les plus circulantes et donc plus anxiogènes.

Les comptages vont donc se poursuivre pour nous donner de précieuses indications qui peuvent servir face aux institutions pour argumenter sur le bien-fondé de nos demandes.

 
 
 
Publié le lundi 9 mars 2020

 

La nuit tombe tôt : cyclistes, brillez !

 

Comme chaque année, la FUB a organisé son opération « Cyclistes, brillez », la semaine suivant le changement d’heure. C’est en effet à ce moment que, la nuit tombant plus tôt, les cyclistes sont encore plus vulnérables car encore moins visibles dans le flux des voitures.

Sur Châlons, Avenir 2 Roues, épaulée d’agents de la Police nationale a mis aussi en place son opération.

Pas d’intervention à la sortie d’établissements scolaires cette année, les deux lycées contactés n’ayant même pas pris la peine de répondre à la proposition d’intervention d’Avenir 2 Roues.

C’est donc en ville, rue de l’Hôtel de ville, à la sortie (ou l’entrée) de la zone piétonne que les six bénévoles de l’association se sont placés pour intercepter les cyclistes qui passaient. A chacun, il fallait expliquer le pourquoi et le comment de l’action, vérifier si les phares et catadioptres étaient en place. Lorsque ce n’était pas le cas, les éléments manquants étaient offerts et posés. Lorsque tout était parfait, un bonbon était offert.

C’est ainsi qu’ont été distribués à une grosse quarantaine de cyclistes : 8 bonbons, 37 catadioptres de roues, une vingtaine de kits d’éclairages et des prospectus listant les conseils de sécurité. C’était aussi l’occasion de rappeler des nouvelles règles trop souvent ignorées : l’interdiction du port d’écouteurs ou de casques audio, de téléphone au guidon…

L’intervention s’est bien déroulée, au plaisir de tous et les remerciements des cyclistes ont été fréquents.

 
une pose de catadioptres dans les règles de l'art
une pose de catadioptres dans les règles de l’art
Vérification de l'éclairage
Vérification de l’éclairage
Affluence de gilets jaunes au centre ville pour la bonne cause
Affluence de gilets jaunes au centre ville pour la bonne cause
 
 
Publié le mardi 12 novembre 2019
Mis à jour le mardi 5 novembre 2019

 

Le pot des bénévoles
13 septembre 2019

 

Dans les jours (semaines ?) qui suivent la foire, Avenir 2 Roues fête et remercie ses bénévoles. Cette année, c’était le vendredi 13 septembre, à la salle n°1 de la maison des syndicats.

Si, en effet, la foire est un moment phare de l’année pour l’association (presque 250 heures de bénévolat en 11 jours ), qui sollicite beaucoup de présence et d’énergie, il ne faut pas oublier les autres manifestations : le parc vélos des MIA »J, les trois comptages de l’année, la fête du vélo, et bien d’autres encore.

Souvent, lors de rencontres avec d’autres associations, se fait entendre la complainte du manque de bénévoles. Avenir 2 Roues est une association forte de 85 adhésions environ dont une grosse moitié donne de son temps à un moment ou à un autre, signe d’un grand dynamisme. Que cette constatation ne culpabilise pas ceux qui ne participent pas à ce bénévolat. Les adhésions sont très importantes ; à la fois pour faire vivre l’association mais aussi en terme de crédibilité face aux décideurs que sont la ville et Châlons Agglo.

C’est donc après un discours de remerciement (de plus en plus court, ouf !) de la présidente qu’une petite trentaine de personnes s’est retrouvée pour partager le verre de l’amitié.

 
 
 
Publié le jeudi 3 octobre 2019

 

Le parc vélos de la foire 2019

 


Comme chaque année depuis 15 ans, Avenir 2 Roues était présent sur le parc cycliste de la foire pour l’animer chaque jour de 10h à 19h.
Cette année encore, les bénévoles ont répondu présents pour être sur place : 33 adhérents se sont relayés sur le site pour un total cumulé de 241 heures de présence active. C’est donc à eux que l’on doit le succès croissant de ce parc vélos qui se traduit cette année par un record absolu de 1 858 entrées (photo 1). En revanche, la fréquentation a été régulière sur les onze jours de foire sans grosse affluence comme on en a connu lors de certains concerts.


Comme d’habitude le parc a retrouvé sa place sur l’ancien parking VIP, situé à gauche de l’entrée (photos 2 et 3). Emplacement idéal s’il en est puisque placé à côté de la billetterie et de l’entrée principale du parc des expositions, il est en outre équipé des arceaux vélos permanents du Capitole. Les 30 barrières Vauban complétant les arceaux ont parfaitement joué leur rôle puisqu’aucun vol n’est à signaler cette année.

 
La communication était axée sur la sécurité, notre fer de lance, et de nombreux catadioptres de roues ont été distribués et posés (le tout gratuitement) sur les vélos (photos 4) qui n’en étaient pas équipés. Mme Sécurité qui veillait sur le parc tel un ange tutélaire (photo 5). Des panonceaux rappelant la mise en place sur Châlons de « cédez-le-passage-cyclistes » aux feux tricolores permettaient de rappeler leur mode d’utilisation.


Par ailleurs, le samedi 7 septembre, une opération marquage Bycicode®, en partenariat avec l’Agglomération et faite sur la machine à graver acquise par cette dernière, a permis de marquer gratuitement 26 vélos, un chiffre faible qui s’explique par une communication tardive (photo 6).


La présence de notre association sur le site permet en outre d’échanger avec les cyclistes pour promouvoir le déplacement à bicyclette, les équipements cyclables sur Châlons et l’agglo, rappeler certaines règles du Code de la route…. Ces échanges ne sont pas à sens unique et nous permettent de prendre connaissance de difficultés rencontrées dans certains quartiers ou sur certains aménagements ainsi que des demandes des cyclistes.


Rendez-vous est d’ors et déjà pris pour l’an prochain avec, pourquoi pas ?, un nouveau record d’entrées.

 
photo 1
photo 1
photo 2
photo 2
photo 3
photo 3
photo 4
photo 4
Pose de catadioptre
photo 5
photo 5
photo 6
photo 6
Marquage
 
 
Publié le jeudi 3 octobre 2019

 

Le forum des associations
21 septembre 2019

 

 

Tous les deux ans, la ville de Châlons organise au Capitole une journée réunissant toutes les associations. Avenir 2 Roues a encore une fois honoré cette invitation le samedi 21 septembre, de 10h à 17h30.

Cette année, nous étions dans le carré « environnement », ce qui va dans le sens des convictions de l’association. En effet, A2R prône le vélo à la place de la voiture, quand cela est possible, plutôt que le vélo sportif et compétitif.

Toute la journée, des promeneurs ont défilé. C’était l’occasion de présenter les objectifs d’Avenir 2 Roues à ceux qui ne connaissaient pas, et de discuter cyclable. C’était l’occasion aussi de rencontrer les membres des autres associations et parler boutique.

C’est une journée en général bien agréable, celle-ci n’a pas dérogé. L’organisation, soulignons-le, est particulièrement soignée et bien pensée par la ville.

 
Forum des associations 2019
Forum des associations 2019
Forum des associations 2019
Forum des associations 2019
 
 
Publié le jeudi 3 octobre 2019
Mis à jour le samedi 5 octobre 2019

 

Avenir 2 Roues y était : les MIA3J
juillet 2019

 

 

Les 26, 27 et 28 juillet 2019, Musique sur la ville organisait un festival de groupes musicaux féminins : les MIA3J. Devant l’affluence de cyclistes, l’organisation avait demandé à Avenir 2 Roues d’animer un parc vélos, sur ces trois soirées de 18 à 21h.

C’est le jeudi 25 juillet en fin d’après-midi que s’est faite l’installation du parc. Un barriérage a été mis en place pour délimiter le parc sous le grand saule (qui protégeait du soleil, voire de la pluie), grand saule qui jouxte le bassin. Hélas, une seule barrière restante a pu être placée au centre du parc. De fait, de nombreux vélos ont du s’accrocher au côté extérieur du parc, le côté intérieur étant complet. Certains ont même été obligés d’utiliser la base des réverbères pour pouvoir profiter d’un point fixe. 
Bien que la présence d’un parc vélos animé par Avenir 2 Roues ait été signalée sur le programme du festival, des cyclistes ont omis de prendre un antivol et ont du garder leur vélo à la main. Quel dommage !

Ce sont au total 145 vélos qui ont été accueillis sur le parc. Une belle affluence pour un premier essai !
Cet accueil n’aurait pas pu se faire sans les sept bénévoles qui se sont relayés sur le parc. Ils étaient soutenus par la nouvelle mascotte de l’association : Melle Sécurité qui leur apportait son soutien moral. De nombreux catadioptres de roues ont été distribués et posés lorsqu’ils manquaient, à la grande joie des cyclistes.

Les bénévoles aussi étaient choyés ; mais eux, par l’équipe des Musiques sur la ville qui a pensé à les nourrir et les abreuver, à leur demander si tout allait bien… Bref, Une belle réussite à reconduire, pourquoi pas, l’an prochain.

 
Mademoiselle Sécurité
Mademoiselle Sécurité
Avenir 2 roues y était !
Avenir 2 roues y était !
Une belle affluence
Une belle affluence
Que de monde !
Que de monde !
 
 
Publié le lundi 5 août 2019

 

La fête du vélo 2019

 

 La fête du vélo 2019 a eu lieu sur la place Foch de Châlons, le samedi 15 juin, de 10h à 18h.

C’est toujours un bonheur que de retrouver cette place centrale, où passent tous les badauds du samedi. Le matin d’abord, pour le marché puis l’après-midi pour la classique balade en ville. Le beau temps doux qui régnait ce jour-là a accentué cet effet d’aubaine.

Cette fête est portée par Châlons Agglo qui gère toute l’organisation matérielle (tentes, tables, transport de matériel, …), de communication (affiches, flyers, réseaux sociaux, magazines communaux, …), d’impression (quizz, affichage réalisé par les soins d’Avenir 2 Roues,…) et financière, (achat de passeports Bicycode et la location de la machine à graver, financement des vélos rigolos…). Elle est portée aussi par Avenir 2 Roues qui y met toute son énergie pour que la fête soit belle. C‘est ainsi qu’une trentaine de bénévoles de l’association se sont relayés sur les stands tout au long de la journée.

Cette fête du vélo est aussi le moyen de rassembler tous ceux qui voudraient le voir se développer : le SITAC, présent toute la journée pour la présentation des vélos mis en location ; Partage Travail 51, par la mise à disposition de deux bénévoles pour les contrôles techniques ; la Prévention Routière qui prêtait une piste de maniabilité ; l’ASPTT qui organisait d’une course de draisiennes ouverte aux enfants de 4 à 6 ans et la Cantine du 111 qui mettait à disposition son vélocargo et apporta un ravitaillement en sandwichs aux bénévoles.

La place Foch était bien remplie par les tentes et autres stands d’animation. 

Un barnum accueillait ainsi Avenir 2 Roues qui faisait connaître l’association, répondait aux questions des cyclistes ou automobilistes, mettait à disposition de la documentation locale ou nationale sur le cyclisme urbain, présentait un film pédagogique sur la circulation à vélo à Châlons et proposait un quizz permettant de faire la part belle à certaines idées reçues. (photo 1)

Pour les visiteurs aventureux, il était possible de faire un petit tour virtuel de l’agglomération grâce à un oculus prêté par le service (photo 2)

Aux côtés d’Avenir 2 Roues, le SITAC présentait ses offres de service et en particulier la location de vélos (classique, pliant, à assistance électrique). (photo 3)

Des vélos originaux et atypiques et des accessoires (prêtés par des adhérents) étaient présentés au public : vélo en palettes de bois, remorques, vélocargo familial (qu’il était possible d’essayer !) ou de transport de marchandises, tricycle adulte … une manière de montrer que faire du vélo est accessible par presque tous pour toutes sortes d’activités même en famille. (photo 4)

Un peu plus loin, à l’atelier de vélos décorés, des bénévoles en possession de matériaux divers aidaient les amateurs à décorer leurs vélos. C’était d’autant plus facile que de nombreux accessoires (fleurs en papier, ballons gonflés…) étaient déjà prêts, ce qui a permis à adultes et enfants de repartir avec un vélo méconnaissable. (photo 5)

La bourse aux vélos a ressemblé à une ruche toute la journée : le matin, une noria de personnes apportait les vélos à mettre en vente. L’après-midi, le temps d’un rapide sandwich pour les bénévoles, c’était au tour des acheteurs de venir chercher le vélo de leur rêve pour un prix souvent modique. (photo 6)

Cette année, le parc a encore dû s’étendre pour accueillir tous les cycles mis en vente et qui, pour la plupart ont trouvé preneur. Quant aux autres, ils repartaient chez leur propriétaire ou étaient donnés aux Emmaüs.

Deux bénévoles de Partage Travail 51 ont contrôlé une quarantaine de vélos. Ce bilan technique permettait à chacun de connaître les failles de sa monture. Il ne reste plus ensuite qu’à faire réparer ce qui est trop délabré ou essentiel pour la sécurité. (photo 7)

Au marquage Bicycode les bénévoles n’ont pas chômé : cette année 77 vélos ont été marqués. L’opération sera reconduite sur le parc vélos de la foire sur une journée d’un des deux weekends. (photo 8)

Le matin, de nombreux enfants ont pu profiter de la piste de maniabilité de la Prévention routière grâce au prêt de draisiennes mises à disposition par une école châlonnaise, pour la plus grande joie des petits. (photo 9) Puis ce même espace a été dédié l’après-midi aux vélos rigolos. L’agglo avait en effet loué 8 vélos fous (deux conducteurs dos à dos, très-mini vélo, grand bi,….). Un animateur, secondé par un bénévole A2R, aidait chacun à comprendre le fonctionnement de ces drôles de machines. Cette animation a remporté un grand succès.(photos 10 et 11)

Il était aussi possible pour les visiteurs d’essayer un tandem (photo 12) et pour les enfants de participer à une course de draisiennes.

On notera par ailleurs la visite d’un groupe de jeunes cyclotouristes de Creil (photo 13) qui, de passage à Châlons et au courant de la fête du vélo, y sont venus faire un petit bonjour et la visite d’un Sarrysien, rentrant du marché dans son vélo à 3 roues couché et caréné avec lequel il roule beaucoup sur route.

Au final, même s’il semble que cette fête ait été moins fréquentée cette année –le programme était chargé en animations de tous genres ce samedi de juin- le succès fut quand même au rendez-vous et donne envie de recommencer en 2020 !

 
photo 1
photo 1
photo 2
photo 2
photo 3
photo 3
photo 4
photo 4
photo 5
photo 5
photo 6
photo 6
photo 7
photo 7
photo 8
photo 8
photo 9
photo 9
photo 10
photo 10
photo 11
photo 11
photo 12
photo 12
photo 13
photo 13
 
 
Publié le samedi 22 juin 2019

 

Un Vélobus pour aller à la Fête de la nature à Coolus
19 mai 2019

 

Qu’il a été laborieux le démarrage de ce vélobus du 19 mai 2019 !

Initialement prévu en départ à 10 h 30, une erreur d’impression sur les prospectus de la Fête de la nature le plaçait à 10 h. Certains signaleurs d’Avenir 2 Roues, prévenus par le bouche à oreilles sont arrivés vers 9h45 pour accueillir les participants. Après les salutations d’usage, des cyclistes préviennent que la balade est annulée. Annulée ?!

Effectivement, le Facebook de Toutchalons.com annonçait l’annulation pour cause de pluie. Ce qui incita les bénévoles du club de cyclistes sportifs qui devaient aussi encadrer le vélobus, à rester sous la couette. Heureusement, à Avenir 2 Roues, on sait que la pluie, ça mouille mais ça n’empêche pas de pédaler. Le groupe, fort d’une grosse vingtaine de courageux –signaleurs et enfants compris- s’élança vers 10 h 15 par la rue de Marne.

Après le toujours délicat passage du giratoire de l’hémicycle, la remontée de la rue Jean Jaurès par la piste sur trottoir fut bien calme, à l’écart des voitures. Nous avons ensuite profité du revêtement tout neuf du chemin du Pertuis et du calme de la verdure du parcours de santé jusqu’à Compertrix. L’agglo avait fait bloquer la route depuis le pont du chemin de fer jusqu’à Coolus. A nous la route sans voiture ! Quel bonheur ! Quel plaisir !

A l’arrivée au domaine de Coolus, la fête était déjà commencée et, une fois les vélos attachés dans un vaste parc à vélos, chacun put profiter des nombreuses animations.

C’est alors que retenti la sonnerie d’un téléphone : quelques cyclistes restés à l’horaire initial, s’étonnaient de se retrouver seuls sur la place Foch ! Il ne leur resta plus qu’à suivre le même chemin. Mais sans accompagnement cette fois !

Promis, dans deux ans, on commande du soleil et on s’entend sur les heures !!!!

 
l'entrée du domaine de Coolus
l’entrée du domaine de Coolus
 
 
Publié le jeudi 23 mai 2019

 

Avenir 2 Roues retourne à l’école

 

 

Avenir 2 Roues est intervenue le mardi 26 mars à l’école St Exupéry de Saint Memmie pour rappeler les règles de bonne conduite à vélo aux élèves des deux CM2 de l’école. Dans cette école, certains, élèves (et même des professeurs), viennent à l’école à vélo. Nombreux seront ceux qui iront l’an prochain au collège par le même moyen de locomotion. Il est donc très utile de revenir sur les règles de base : l’équipement de sécurité du vélo et du cycliste, les règles pour rouler en ville avec le maximum de sécurité, les nouveautés en matière de panneaux et d’équipements réservés aux cyclistes.

Les élèves, attentifs et curieux, ont de toute façon déjà de bonnes bases puisqu’ils doivent valider l’APER (Attestation de Première Education à la Route) niveau 1 au cours du CM2.

En fin de séance, chaque élève s’est vu remettre un gilet jaune et une bande slap réfléchissante ainsi que des documents adaptés à leur niveau, offerts par l’association et la préfecture. Chacun a aussi reçu un tableau de « contrôle technique » afin de vérifier les points importants de leur monture (freins, catadioptres…) avec leurs parents.

Le mardi 7 mai, Avenir 2 Roues est repassé dans les deux classes afin d’analyser les « contrôles techniques ». Les élèves propriétaires d’un vélo et leurs parents ont bien joué le jeu et rempli fort sérieusement le tableau. Quelques uns avaient une bicyclette irréprochable ; les autres ont été équipés en accessoires manquants : éclairages, catadioptres de roues et sonnettes fournis par la Sécurité Routière.

De cette manière, Avenir 2 Roues tient son rôle éducatif et milite auprès des plus jeunes pour les inciter à pédaler plus souvent et en faire, plus tard peut-être, des « vélotaffeurs* »

*personne qui va au travail à vélo

 
le 7 mai
le 7 mai
26 mars 2019
26 mars 2019
 
 
Publié le mercredi 22 mai 2019

 

Après-midi rallye vélo

 

L’été indien a bien servi notre dessein du dimanche 14 octobre 2018. L’association proposait en effet ce jour-là de partir faire un rallye en ville en partant du grand Jard. La douzaine de personnes intéressées, pour la plupart venues en famille ont pu choisir un itinéraire selon les thèmes proposées (les animaux, l’alphabet, les pieds…).

Puis après la chasse aux indices et les réponses notées, tous devaient revenir faire corriger leur questionnaire et repartir avec un petit lot lié au vélo.

Chacun est reparti, ravi d’avoir découvert quelques pépites inconnues, bien cachées aux yeux blasés de ceux qui traversent leur ville sans plus la regarder vraiment.
Par exemple, sauriez-vous retrouver ce bélier ? (photo 1)

 
photo 1
photo 1
 
 
Publié le vendredi 19 octobre 2018

 

Le pot des bénévoles

 

Ce vendredi 12 octobre, il y avait foule dans la salle de réunion de l’espace Rigot : les bénévoles d’Avenir 2 Roues s’y retrouvaient pour un sympathique verre de l’amitié. En effet, chaque année ceux qui ont été actifs durant l’année écoulée, donnant de leur temps qui pour les comptages, qui pour la foire…, sont conviés à une soirée de rencontre.

C’est à cette occasion que l’on peut mesurer l’implication de chacun puisque sur 79 adhésions (donc une centaine d’adhérents), une bonne cinquantaine a ,un jour ou l’autre, donné de son temps pour l’association. Quelle belle preuve de dynamisme !

Un grand MERCI leur est donc renouvelé, car c’est grâce à eux que l’association peut être présente sur autant de manifestations.

 
 
 
Publié le vendredi 19 octobre 2018
Mis à jour le mardi 16 octobre 2018

 

Lise Magnier interpelée par A2R

 

A l’occasion du Baromètre des villes cyclables, la FUB avait demandé aux associations adhérentes de contacter leur député(e) pour l’inciter à agir en faveur d’un grand plan vélo.
Vous trouverez ci-contre le courrier de réponse de Mme la Députée Lise Magnier et, ci-dessous, la teneur du texte auquel elle fait référence.

 

"La France a besoin d’un grand plan
vélo"

22h30, le 21 avril 2018, modifié à l8h04, le 22 avril 2018


TRIBUNE - Estimant que "le tout-voiture est dans une impasse", plus de 200 parlementaires appellent le gouvernement à mettre en place un plan vélo.
"Nous avons vingt ans de retard par rapport à d’autres pays européens." Plus de 200 parlementaires interpellent l’Etat sur la place du vélo dans le pays. Dans une tribune que publie le JDD dimanche, ils appellent à un "déploiement de voies cyclables" qui, selon eux, "résorbera des ’zones blanches’ de la mobilité". Parmi les signataires de ce texte, initié par le député Matthieu Orphelin (LREM), des élus de tous bords comme Barbara Pompili (LREM), Delphine Batho (PS), Sophie Auconie (UDI), Adrien Quatennens (France insoumise) ou encore Sébastien Leclerc (LR).
Oui, le vélo est un vrai moyen de transport. Non, il n’est pas limité aux citadins, mais il est aussi pertinent, pour certains déplacements, dans les territoires périurbains et ruraux. Oui, il est grand temps de le mettre au cœur de la mobilité du quotidien ! Nous, parlementaires de sensibilités politiques variées mais rassemblés par la conviction que le vélo est un mode de déplacement d’avenir, appelons le gouvernement à mener un grand plan vélo dans le cadre de la future loi d’orientation des mobilités. Le vélo ne présente que des bénéfices : simple d’utilisation, peu onéreux, rapide, pratique, en phase avec son époque, s’adressant à tous sans distinction sociale ou géographique et bon pour la santé.
Les collectivités locales prennent aujourd’hui une large part mais ne peuvent pas porter à elles seules cet enjeu national. Le développement du vélo croise de nombreux enjeux nationaux et locaux : l’accès à la mobilité pour tous, la lutte contre l’enclavement, la solidarité, la santé, l’accès à l’emploi, l’optimisation des infrastructures, la décongestion et la lutte contre le réchauffement climatique. Nous avons vingt ans de retard par rapport à d’autres pays européens. En France, la part modale du vélo est de moins de 3% (contre 26% aux Pays-Bas, 19% au Danemark et 10% en Allemagne) et plus de deux tiers des déplacements domicile-travail de moins de 5 kilomètres sont encore faits en voiture !

Résorber les "zones blanches"
Le tout-voiture est aujourd’hui dans une impasse, dans un contexte de saturation des routes, de la hausse du prix des carburants et de la nécessaire réduction des émissions de CO2. Face à ces défis, le vélo est une solution de transport, pour bon nombre de déplacements, qu’il ne faut plus négliger comme alternative à la voiture individuelle. Une volonté des pouvoirs publics d’investir dans des infrastructures est essentielle afin de développer l’usage du vélo. Nous souhaitons ainsi le développement de liaisons dites "autoroutes vélo" entre différents pôles de vie sur un même territoire. Entre deux bourgs distants de quelques kilomètres, une piste cyclable sans coupures à côté d’une départementale n’est pas une utopie. Nous sommes également convaincus que les gares doivent devenir des pôles d’échanges multimodaux. Le déploiement d’infrastructures dédiées contribuera à la résorption des "zones blanches" de la mobilité dans certains territoires aujourd’hui en marge.
Un jeune sur quatre a refusé en 2017 un emploi ou une formation faute de moyen de transport : ce n’est pas acceptable !
Pour déployer ces infrastructures dans nos territoires, le Conseil d’orientation des infrastructures a préconisé la mise en place d’un plan vélo de 350 millions d’euros sur quatre ans. Cette enveloppe financière, engagement fort à retranscrire dans la future loi d’orientation des mobilités, serait à la hauteur du retard accumulé. Nous souhaitons la mise en place d’appels à projets réguliers qui permettront aux petites communes de se mobiliser. Le vélo est à mettre au cœur de la mobilité quotidienne, tant professionnelle que sociale. Sept millions d’actifs sont actuellement en situation de "précarité mobilité", ce qui se traduit par une exclusion du marché du travail en l’absence de solutions de transport. Ainsi, un jeune sur quatre a refusé en 2017 un emploi ou une formation faute de moyen de transport : ce n’est pas acceptable !

Généraliser l’indemnité kilométrique vélo
La mobilité est l’un des premiers facteurs du retour et du maintien à l’emploi. Nous sommes convaincus que le déploiement du vélo, notamment à assistance électrique, est l’une des réponses pour ne laisser personne sans solution de mobilité. D’ailleurs, il faudra évaluer les effets de la nouvelle aide nationale à l’achat d’un vélo à assistance électrique (VAE) dont la mise en place peut sembler complexe et restrictive ; le VAE constitue pourtant un mode de déplacement à encourager.

Nous espérons aussi que le gouvernement généralisera l’indemnité kilométrique vélo (IKV) pour tous les employeurs privés et publics, ce qui permettra aux salariés d’être indemnisés pour leurs déplacements domicile-travail à vélo. Sans attendre cette généralisation, il faut publier le décret déjà rédigé pour offrir cette possibilité aux fonctionnaires et répondre à l’engouement d’un nombre croissant de municipalités.Ce plan vélo doit être complet et s’accompagner de mesures de sécurité routière. Il s’inscrit parfaitement dans la généralisation du "savoir rouler" annoncée par le gouvernement à l’école primaire et du plan de "remise en selle" pour les adultes. Dans cette logique, nous espérons aussi voir adoptées des dispositions relatives au renforcement de la sécurité routière (l’Assemblée nationale a été endeuillée cette semaine par l’accident mortel d’une collaboratrice, renversée en vélo), particulièrement les composantes d’un code de la rue afin de faire évoluer la réglementation en l’adaptant aux besoins de tous les usagers de l’espace public.

Nous appelons à une véritable mobilisation de l’Etat, aux côtés des collectivités territoriales, pour accélérer la pratique du vélo dans notre société. Un engagement de la part des acteurs publics est absolument nécessaire pour favoriser l’usage du vélo et rattraper le retard pris en la matière. Un portage politique fort est impératif pour regarder le vélo, non plus avec condescendance, mais comme un mode de mobilité d’avenir.

Ce plan vélo devait ête diffusé au printemps dernier et a été repoussé à l’automne prochain. Espérons que ce soit pour le meilleur et non pour le pire. Nous restons attentifs et vous tiendrons au courant de ce plan dés qu’il sera publié.

 
La réponse de Mme Magnier
La réponse de Mme Magnier
 
 
Publié le lundi 20 août 2018

 

Alternatiba

 
Souvenez-vous le 3 août 2018. Nous étions en pleine canicule, le mercure montait jusqu’à 37° ce jour-là. Et pourtant, un groupe de jeunes cyclistes du mouvement Alternatiba continuait son Tour de France, commencé le 9 juin, et partant, pour cette étape, de Sillery pour rejoindre Vitry-le-François.
C’est vous dire s’ils ont apprécié l’étape de midi sous les frondaisons du grand jard.
C’est en effet à Châlons que se faisait l’étape méridienne. Le groupe de courageux cyclistes était attendu à St Martin où des Châlonnais les avaient rejoints pour une vélorution d’une heure environ dans les rues de Châlons jusqu’à arriver au jard.
C’est là qu’était installé le village des associations partenaires de ce Tour de France. C’est là que fut lue la lettre qui prônait de relever le défi climatique en développant des alternatives et la résistance non-violente en donnant des exemples concrets.
Puis les cyclistes ont partagé un pique-nique avant de réparer quelques avaries sur leurs vélos et revoir l’itinéraire pour accéder à Vitry, leur prochaine étape.
Pendant ce temps, sur les stands, les conversations s’engageaient entre les visiteurs et les différentes associations (le Vert Solidaire, Artisans du Monde, Solidarité Internationale….).
Vers 16h, les cyclistes d’Alternatiba repartis, les stands démontés, le jard retombait dans sa torpeur estivale.
 
En attente de la vélorution
En attente de la vélorution
Toujours en attente
Toujours en attente
La triplette
La triplette
Un slogan à reprendre
Un slogan à reprendre
L'arrivée au jard
L’arrivée au jard
Du monde sur les stands
Du monde sur les stands
Avenir 2 Roues y était
Avenir 2 Roues y était
 
 
Publié le lundi 20 août 2018
Mis à jour le lundi 6 août 2018

 

Balade en ville
8 juillet 2018

 
Le SITAC organise de temps à autre une balade conviviale regroupant personnel et clients. Cette année, c’est la date du 8 juillet qui a été choisie.
Le parcours, créé et encadré par Avenir 2 Roues était ouvert aux adhérents de l’association. C’est donc une grosse trentaine de personnes de 11 à 78 ans qui se sont retrouvées devant l’agence du SITAC pour une balade de 10 km. Elle était programmée pour être un peu plus longue mais les travaux en ville et la chaleur aidant, une partie du parcours fut abandonnée.
Le choix avait été fait d’un circuit mêlant le pédagogique au plaisir. C’est ainsi que le groupe s’est arrêté à quelques endroits stratégiques pour expliquer les aménagements cyclables et rappeler quelques évidences. Evidences aux yeux des cyclistes du quotidien mais pas toujours à ceux des cyclistes occasionnels : les pistes sur trottoir ne sont pas obligatoires, par exemple.
Puis le peloton a pris avec plaisir le frais chemin du Pertuis pour gagner Compertrix. Au retour, un sympathique arrêt organisé au dépôt de bus a permis à chacun de se rafraîchir autour d’une collation offerte pas le SITAC.
 
En attente du départ
En attente du départ
Un sas cyclistes fort chargé
Un sas cyclistes fort chargé
Quelques explications sur le tourne à droite
Quelques explications sur le tourne à droite
Une pause bienvenue
Une pause bienvenue
Après l'effort, le réconfort
Après l’effort, le réconfort
 
 
Publié le vendredi 3 août 2018

 

Balade à Trois-Fontaines

 

Quoi de mieux pour clôturer la Semaine nationale du vélo qu’une sortie à vélo ! C’est pourquoi en ce dimanche 3 juin 2018, les quelques courageux qui s’étaient inscrits à la balade de printemps se retrouvaient à la sortie de Châlons pour arrimer leur bicyclette sur un camion. En effet, Annie et Jean-Pierre, que nous remercions encore, nous ont acheminé nos vélos jusqu’à Trois-Fontaine-l’Abbaye, tout petit village à quelques km de Saint-Dizier.


 Dans ce cadre enchanteur qu’est la forêt, nous sommes partis pour une boucle d’une quinzaine de kilomètres. Et cette sortie vélo a tenu toutes ses promesses.


 Alternance de chemins forestiers, parfois envahis par la végétation, de routes, de pauses géologiques ( observation de gouffres), ornithologiques ( écoute du chant des oiseaux) ou techniques (petites réparations, réhydratation), de descentes et surtout de belles côtes qui, grâce à la solidarité de tous, ne furent que des plats un peu difficiles !


 Après l’effort, le réconfort ! C’est donc autour d’un pique-nique que les participants se sont retrouvés. Puis, quelques uns profitèrent du beau temps pour une courte sieste avant d’attaquer la visite du Musée du Vélo. Sur deux étages de nombreux vélos, certains très anciens, s’offraient à nos yeux, pendant qu’un guide nous racontaient l’histoire de la petite reine au fil des temps. Ce musée vaut vraiment une visite !


 La suite du programme prévoyait une autre boucle à vélo mais les jambes fatiguées du matin et la chaleur de cette belle journée ont incité le groupe à se joindre à la visite guidée des jardins de l’abbaye.


 C’est sur cette note bucolique que les vélos ont été remis sur le camion pour un retour vers Châlons.

 
 
 
Publié le mercredi 18 juillet 2018
Mis à jour le lundi 18 juin 2018

 

Fête du vélo 2018
2 juin 2018

 

Qu’elle fut belle la fête du vélo 2018 ! Ensoleillée, animée, placée sur la place Foch, ce samedi 2 juin, toute la journée, le cœur de la ville a battu au rythme des petites reines.
Les quelque trente bénévoles de l’association et autant d’autres partenaires (SITAC, Unis Cité, Partage Travail 51, le Vert Solidaire, …) se sont relayés sur les stands tout au long de la journée alors que le personnel de la ville/agglo avait installé, dés potron-minet, les tentes, barrières, grilles, électricité… nécessaires au bon déroulement de la fête.


Dés 10h, les stands étaient prêts à accueillir les badauds. Ceux qui passaient et découvraient l’événement mais aussi ceux qui étaient au courant et s’étaient déplacés, qui pour une information, qui pour déposer son vélo à la bourse, qui pour participer à la balade rétro organisée par L’ASPTT… Bref, la place était bien animée et ceux qui déplorent le calme de Châlons n’avaient qu’à être sur place pour voir que ce n’est pas toujours vrai, loin s’en faut.
De nombreux stands composaient ce village dédié au vélo le temps d’un jour.


L’accueil, tout d’abord qui réunissait Avenir 2 roues, le SITAC et le Vert Solidaire.
En effet, notre association était là pour se faire connaître mais aussi et surtout pour répondre aux questions des cyclistes ou automobilistes, mettre à disposition de la documentation locale ou nationale sur le cyclisme urbain et, dans une moindre mesure, le cyclotourisme. Et discuter, partager autour du thème de la circulation en ville et du partage de la route. A cet effet, Une vidéo de conseils aux cyclistes tournée par Avenir 2 Roues, montée par les services de la ville, était présentée pour la première fois sur deux tablettes numériques. Elle est hélas passée un peu inaperçue sur les tablettes, trop petites, mais vous aurez bientôt l’occasion de la découvrir via le site d’Avenir 2 Roues.


Le centre de la place était occupé par une exposition de vélos originaux ou atypiques et d’accessoires prêtés par des adhérents (vélo en palettes de bois, remorques,…)


Un espace était dédié au «  Baromètre Villes cyclables  » et donnait les résultats pour Châlons. Un autre mettait en avant les nouveaux panneaux « cédez le passage cyclistes » aux feux tricolores. Ce sujet ayant fait polémique, il était important, à la fois de la faire connaître à ceux qui seraient passés à côté et de rassurer ceux qui trouvent le dispositif dangereux. A cet effet, des affiches et des prospectus expliquant son fonctionnement et son utilité ont été mises à disposition du public et des discussions engagées pour montrer les effets bénéfiques du dispositif.


C’est aussi à cet endroit qu’on pouvait trouver le dernier rallye préparé par Avenir 2 Roues, « Châlons en tête à tête », qui permettait de regarder notre ville avec un œil plus curieux et de passer par des aménagements cyclables. La faiblesse de la participation (5 familles parties à la recherche des photos prises dans Châlons) fait s’interroger sur l’utilité d’une telle animation.


Le SITAC, quant à lui présentait son activité de location de vélos, proposait des vélos pour les personnes désirant faire le rallye mais n’étant pas venues à bicyclette. C’est le partenaire qui offrait les lots dévolus aux gagnants du rallye : 3 mois d’abonnement à un VAE, 1an de location de vélo pliant et un an d’accès gratuit aux parcs vélos sécurisés.
Le Vert Solidaire était pour la première fois sur le site de la fête du vélo pour présenter le Tour de France Alternatiba qui s’arrêtera à Châlons le 3 août 2018.


Pour la première fois aussi, un atelier de vélos décorés : des bénévoles en possession de matériaux divers aidaient les amateurs à décorer leurs vélos. Ceux-ci une fois ornés étaient pris en photo et exposés. C’est ainsi qu’une douzaine de vélos s’est retrouvée agrémentée de fleurs en papier, de feuillage voire de coupures de presse.


Cette année, un effort de communication avait été fait en faveur de la bourse aux vélos. Cet effort ne fut pas vain puisque les vélos déposés pour ce cru étaient bien plus nombreux que lors de la précédente édition. C’est ainsi que sur les 33 vélos déposés (vélos variés : enfants, de ville, VTT,…), 21 vélos ont été vendus, 10 récupérés par leur propriétaire, 2 donnés à Partage Travail 51. Le grand nombre de vélos récupérés par leur propriétaire est dû, soit à une surestimation du prix, soit à des types de vélos moins recherchés (vélos des années 60). D’autre part, les acheteurs sont plus à la recherche de vélos bon marché que d’occasions de haut de gamme. Par exemple, un certain nombre de vélos ont été acquis par des jeunes pour leurs déplacements économiques (travail, ...).


 Sur le stand du contrôle technique, deux bénévoles de Partage Travail 51 ont contrôlé 44 vélos, ce qui veut dire que 44 cyclistes sont au fait des défauts de leur vélo et vont ainsi pouvoir les faire remettre en état. Comme ce contrôle insiste sur la sécurité, c’est autant de vélos qui circuleront désormais dans de bonnes conditions. Par ailleurs, à chaque fois qu’ils manquaient, les catadioptres de roues étaient offerts par l’association et posés.


Comme chaque année, le vélo-smoothie a attiré du monde. C’est ainsi que les deux équipes de bénévoles d’Uni Cités ont récupéré et épluché des fruits et encadré la fabrication des smoothies auprès du public. Leur motivation et leur dynamisme ont permis la fabrication d’environ 200 boissons aux fruits dont certains ont été proposés aux bénévoles « prisonniers » de leur stand.


Au désormais classique stand de marquage Bicycode, le succès était au rendez-vous puisque 52 nouveaux vélos furent gravés.

Sur la piste de maniabilité prêtée par la Prévention routière, une cinquantaine de personnes (des enfants en grande majorité) se sont essayés au parcours mis en place : passage en slalom entre des plots, sur un cheminement étroit, sous une porte basse, sur une bascule… Tout était en place pour montrer ses prouesses.


Cette année encore, M. Fontaine, fondateur de Résurrection Cycle était présent pour faire connaître son entreprise de customisation de vélos et huit personnes ont tenté la courte balade à tandem qui permettait de s’essayer à ce mode de transport peu courant.


Puis vint l’heure du rangement alors que le soleil toujours présent accueillait encore de nombreux badauds sur la place. Rendez-vous est donné à l’année prochaine pour l’édition 2019.

 
 
 
Publié le mercredi 13 juin 2018

 

Opération "Cyclistes, brillez"
12 février 2018

 

Ce n’est pas pendant la semaine nationale "cyclistes, brillez" organisée par La FUB qu’Avenir 2 Roues a mis en place une action locale, mais avec quelques mois de retard, soit le 12 février 2018.

La sécurité du cycliste reste au cœur des préoccupations d’A2R. Nous avons donc décidé de renouveler l’opération « Cyclistes, brillez », en nous intéressant dans un premier temps aux très jeunes, les collégiens du collège Victor Duruy ( A2R était intervenue auprès des 6èmes de l’établissement en octobre 2017 lors de la semaine nationale de la sécurité), puis au niveau de la place Godart, en invitant les cyclistes à s’arrêter pour parler sécurité et surtout contrôler leurs équipements en matière d’éclairage.

Cinq bénévoles d’Avenir 2 Roues, aidés du principal et de la principale adjointe du collège Duruy, ont donc arrêté les jeunes cyclistes, à la sortie du collège Duruy.
Sur les 13 vélos stationnés dans le collège, A2R a pu en contrôler 10, et faire un rappel sur les équipements de sécurité obligatoires et notamment en matière d’éclairage. Dans la plupart des cas les vélos étaient correctement équipés, même si parfois il manquait un catadioptre de roue, qu’A2R s’est empressée d’offrir. De nombreux vélos n’avaient pas d’éclairage, leur propriétaire gardant dans leur sac leur kit d’éclairage. A2R a pu féliciter 2 collégiens pour leur équipement parfaitement en règle et offrir un stylo et une bande slap. Chaque cycliste est reparti avec une brochure d’information de la FUB.
Le nombre de collégiens-cyclistes était malheureusement peu important mais la météo délicate ces dernières semaines a pu en décourager beaucoup.

Au niveau de la place Godart, A2R , aidée des polices nationale et municipale a pu expliquer à une vingtaine de cyclistes le but de notre opération et voir avec eux si leurs vélos étaient équipés des accessoires de sécurité lumineux obligatoires.
Nous avons rappelé aussi que le gilet jaune, s’il n’est pas obligatoire en ville, est très fortement conseillé car il permet d’être vu de loin.
Nous avons été agréablement surpris par le niveau d’équipement de nombreux cyclistes, qui sont de plus en plus attentifs à leur sécurité. Pour les vélos n’étant pas correctement équipés, des brochures d’information de la FUB, des catadioptres de roues, des kits d’éclairage, des bandes slaps et des gilets jaunes ont été distribués en rappelant la loi. Les quelques cyclistes en conformité avec la loi ont reçu un stylo et une bande slap.

Ce fut aussi l’occasion de revenir sur l’interdiction de rouler à vélo sur les trottoirs, celle de porter des écouteurs et de téléphoner, ainsi que l’obligation de rouler lentement dans les zones piétonnes comme la place Foch.

L’opération s’est déroulée dans la bonne humeur durant une heure et même s’il faisait encore bien jour, les quelques récalcitrants à s’arrêter ont été bien attentifs et respectueux de notre action. Quelques piétons, curieux se sont arrêtés : ce fut l’occasion de leur rappeler les règles de sécurité à vélo, mais aussi qui nous étions, avec la distribution d’un bulletin d’abonnement !

La palme de l’insécurité revient à un jeune cycliste qui roulait sur un vélo qui n’avait plus que le minimum nécessaire pour rouler : deux roues, deux pédales, un guidon. De quoi faire pâlir les policiers présents et nous-mêmes !
Nous avons aussi pu discuter avec un cycliste sportif du manque d’équipements de sécurité de son vélo de course : en tant qu’usager de la route, tout cycliste se doit de doter sa machine des équipements de sécurité obligatoires. Mais la question de la compatibilité avec la compétition cycliste se pose.

Enfin, on a encore retrouvé les mêmes excuses, souvent citées lorsque le vélo manquait de l’équipement nécessaire :
" Je suis prudent, je ne roule que le jour !"
"Ce n’est pas mon vélo !"
En revanche, la plupart de ceux dont le vélo n’était pas équipés parce qu’il faisait jour avait leur équipement dans le sac à dos. Les bonnes habitudes commencent à se prendre.

Nous vous rappelons quels sont les accessoires de sécurité lumineux obligatoires :
• un phare et un catadioptre blancs à l’avant
• un phare et un catadioptre rouges à l’arrière
• deux catadioptres sur chaque pédale
• un catadioptre entre les rayons de chaque roue

 
au collège Duruy
au collège Duruy
place Godart
place Godart
 
 
Publié le lundi 19 février 2018

 

L’Assemblé générale 2018
16 janvier 2018

 

C’st à l’auditorium de la bibliothèque Pompidou que s’est tenue cette année l’assemblée générale de notre association. En effet, le 16 janvier dernier, un peu plus de 40 personnes s’y retrouvaient pour écouter et réagir sur le bilan de l’année 2017 avant de partager un verre autour de discussions moins formelles mais parfois tout aussi importantes.
Cette AG a été l’occasion de rappeler la raison d’être d’Avenir 2 Roues, de détailler les actions menées durant l’année écoulée, de faire le bilan des finances de l’association et de répondre aux questions et demandes des adhérents. Certaines sont restées en suspens, d’autres ont trouvé réponse notamment grâce à M. Guillemot, adjoint au maire, Aménagement urbain, circulation et stationnement qui nous avait fait le plaisir d’être parmi nous.
Le débat, quant à lui, a tourné autour de l’annonce de l’arrivée à Châlons de panneaux « cédez-le-passage-cyclistes » à certains feux tricolores.
Voici, pour plus de détails, le compte-rendu complet de cette assemblée générale :
L’Assemblée Générale est déclarée ouverte.


Sont présents :

• les membres du Conseil d’Administration de l’association.
• M. Guillemot, adjoint au maire, Aménagement urbain, circulation et stationnement, qui représente le Monsieur le Maire Benoist Apparu, excusé.
Sont excusés :
• M. le Maire de Châlons, Benoist Apparu, qui se fait représenter par M. Guillemot
• Mme Ragetly, notre madame vélo, conseillère municipale et vice-présidente de la CAC aux sports, à la culture et aux loisirs.
• M. Lefort, maire de Compertrix
• M. Saussus, Directeur Général Adjoint Aménagement, Développement, Environnement ville/CAC
• M. Benoit Perrin, Direction de la mobilité. Nouveau venu à l’agglo, M. Perrin reprend le dossier vélo. Il devient notre référent. Nous regrettons que pour ce poste n’ait pas été recruté un cycliste.
• 41 adhérents présents
• 7 pouvoirs


RAPPORT MORAL
L’association Avenir 2 Roues a pour objectif de développer la pratique du vélo au quotidien

  • chemin parcouru depuis la création de l’association en 1996

Stéphane Leclerc : mise en place de l’association et éveil des consciences
Marie-Céline Damagnez : placement de l’association au sein de l’institution
Maintenant  : poursuite du travail au sein de l’institution
 diversification des actions pour faire connaître l’association

  • ce qu’il reste à faire : faire accepter le cycliste sur la route comme un usager normal de celle-ci et pas comme un trouble-fête

Rapport moral approuvé à l’unanimité


RAPPORT D’ACTIVITÉ
Présentation du Conseil d’Administration :
Véronique Porcel, présidente, Bernard Butet : vice-président Martine Clair : trésorière Loïc Herluison, Matthieu Gauttier, Jocelyne Signoret Béatrice Michel, Hervé Porcel


Rapport d’activité
4 mars 2017 : Salon de l’habitat et de la décoration :invités par le SITAC. Dernière fois. Nous n’y trouvons plus notre place depuis que l’environnement à disparu du salon.


21 mai 2017 : Balade de printemps :une quinzaine de participants, merci à Jean-Pierre et Annie qui nous véhiculent les vélos ,visite du musée du Pays du Der.

17 juin 2017 : Fête du vélo : sur la place Foch, un samedi : un doublé gagnant grâce aux bénévoles qui sont venus aider.

  • Nos partenaires sur la fête du vélo : Châlons Agglo, sa participation financière (location de La machine à graver, achat des passeports et étiquettes), sa communication et sa participation technique (prêt de tentes, barrières, installation de l’électricité…)
Le SITAC qui a fait des photocopies et offert les lots du rallye : 6 mois d’abonnement à un VAE, un an à un vélo classique, un an d’accès aux parcs vélos sécurisés.
La Prévention routière qui prête sa piste de maniabilité.
La Sécurité routière qui nous fournit en documents et prospectus sur le vélo.
Uni Cités qui gère l’atelier des vélos smoothies prêtés par l’Agglo.
Partage Travail 51 qui s’occupe du diagnostic technique.
  • la bourse aux vélos : 21 vélos à la vente, quasi tous vendus en une demi-heure
  • le diagnostic technique effectué par Partage Travail 51, plus de cinquante vélos passés en revue
  • le marquage Bicycode :55 vélos gravés gratuitement
  • une expo de vélos originaux ; la palme peut-être au vélo artisanal en palettes de Sylvain
  • une expo de cartes postales montrant des vélos dans les rues du Châlons d’avant
  • la piste de maniabilité qui plait tant aux enfants
  • le rallye : 10 participants cette année. Cela n’augmente guère. Comment le faire connaître ?
  • les vélos smoothies et bar à eau animés par les jeunes d’Uni Cités
  • le baptême en tandem ; merci à Bernard et Odile, fidèles au poste
  • notre plus jeune visiteur : Camille à peine un mois

1er au 11 septembre 2017  : la foire de Châlons : notre nouvel emplacement : « royal ! »
Nous y avons accueilli 1 529 vélos avec un pic à 167 d’un coup lors du concert du dimanche 10 septembre ; discussions amorcées avec la pose de catadioptres de roues
Nous avions toujours note cabanon pour nous mettre à l’abri de la pluie ou du trop fort soleil ;à placer en entrée de site la prochaine fois
Le marquage Bicycode avec Châlons Agglo : 70 vélos marqués
Entré/sortie du parc vélos parfois acrobatique en raison de la foule qui attend à la billetterie


22 septembre 2017 : le pot des bénévoles : une vingtaine de bénévoles ont répondu à l’appel


24 septembre 2017 : le Forum des Associations : un incontournable qui revient tous les deux ans et très bien organisé par la ville, cette année placés avec le sport


1er octobre 2017 : la balade d’automne : une cinquantaine de participants sur le thème des châlonnais célèbres ; un groupe lourd à gérer ; il va falloir trouver une autre organisation


14 octobre 2017 : Festi’gratis : proposition d’atelier de réparation de pneu crevé ; long, un peu fastidieux, peu de personnes peuvent participer ; à la recherche de ce que pourrait offrir A2R sur le festi’gratis


4 novembre 2017  : ciné-apéro à la Comète : Le gamin au vélo, une cinquantaine de spectateurs et une trentaine de participants à l’apéro ; la Comète ne prend plus en charge l’organisation de l’apéro, nous réfléchissons à une solution qui rendrait moins lourd le travail


Les interventions en milieu scolaire
 : A2R se retrouve sans en être averti sur la liste des référents de l’Education Nationale ; interventions sur Victor Duruy, Louis grignon, EREA ?


Une chronique hebdomadaire sur Radio Mau Nau
 : « A bicyclette » ; diffusée les mardi à 12h40, jeudi à 18h10 et vendredi à 10h10


Les comptages : trois fois par an, sur de nombreux endroits de la ville, à des jours et horaires différents ; analyse des résultats dans la Lettre à 2 Roues ;les prochains : du 12 au 17 mars


Et tout le reste :

  • La rédaction de la Lettres à 2 Roues
  • La commission circulations douces (et les comptes-rendus)
  • Les réunions en général
  • Le site de l’association
  •  La communication (presse écrite, mails aux adhérents …)
  • merci, merci, merci aux bénévoles

Rapport d’activité approuvé à l’unanimité


RAPPORT FINANCIER

Voir tableaux et graphiques ci-contre.


Bilan financier approuvé à l’unanimité


CONTITUTION DU CONSEIL D’ADMINISTRATION

Deux membres du CA sont à renouveler : Martine Clair et Jocelyne Signoret qui se représentent.
Armelle Troisgros présente sa candidature.
Ces trois personnes sont (ré)élues

DISCUSSION/DÉBAT : « LES CÉDEZ LE PASSAGES CYCLISTES »
Après accord de la commission technique, des Cédez-le-passage cyclistes (tourne à droite) seront installés aux feux tricolores de ces intersections :
1. route d’Epernay vers giratoire des Crayères (du Mont-Saint-Michel vers Grand Frais)
2. av. Pierre Semard vers route de Montmirail (de Fagnières vers le collège Louis Grignon)
3. Allées Doumer vers rue Tisset
4. Avenue des Alliés vers rue Pierre-Dac
5. rue Roosevelt vers rue du Parc des Expositions
6. av. Churchill (direction Saint-Memmie) vers la rue Verlaine
7. bd Kennedy vers rue du Verbeau
8. rue Patton vers rue de la Chaussée du port
9. rue Patton vers rue des Rouges-Gorges
10. rue du Dr Pellier vers la rue Sarrail
11. place de Verdun vers rue du Dr Pellier
12. Avenue Sarrail (direction centre-ville) devant la gendarmerie (allez tout droit)
13. Avenue Sarrail (direction centre-ville) vers rue Philippe Lebon
14. Avenue Sarrail vers rue Genevoix (Mt Héry)
15. rue du Clair logis vers rue Sarrail
16. Avenue Sarrail (direction centre-ville) devant le lycée Oehmichen (allez tout droit)
17. av. Ste Menehould vers rue Sabathier

Projection du film du CEREMA :
http://voiriepourtous.cerema.fr/cedez-le-passage-cycliste-au-feu-un-film-explique-a1462.html

  • Ces carrefours représentent un premier « jet ».
  • D’autres seront équipés à terme.
  • Ils ont été proposés par Avenir 2 Roues. Faire remonter les carrefours Châlons et agglo qui pourraient être équipés.
  • Demander aux services techniques la liste des feux à masse métallique et faire demande pour que ces feux soient tous équipés, ce qui éviterait d’attendre qu’une voiture veuille bien se présenter et déclencher le feu. Exemple : feu en sortie de la rue Verlaine donnant sur l’avenue Churchill (retour vers St. Memmie : tourne à droite).
  • Communication à prévoir sur ce thème. Un petit groupe de travail va se former avec des membres de la commission circulations douces afin de réfléchir à la question. Outre les canaux de presse habituels (L’Union, l’Hebdo du Vendredi, Radio Mau Nau, les magazines communaux…) et les tracts, il faudra penser aux réseaux sociaux. Il est proposé une présentation à la fête du vélo (homme-sandwich avec panneaux ?)


QUESTIONS DIVERSES

  • Cheminement partagé Centre Ouest vers la mairie de Fagnières : problème déjà évoqué l’an dernier (« Panneaux piste cyclable rond-point CC Leclerc à Fagnières. Ils sont placés de façon incohérente. Problème déjà signalé. Le refaire. » : les panneaux sont plus cohérents mais ils supposent que le cycliste mette pied à terre à chaque intersection et traversée de rue, ce qui est extrêmement contraignant. Est-il possible de créer des traversées vélos (vertes ou avec logo vélo) ? Question à soumettre à la commission circulations douces
  • Des travaux ont été faits sur la piste menant au complexe du Mt du Crédit Agricole. La remise en état tarde. Envoyer photo et localisation précise, A2R fera un courrier sur l’espace citoyen de la mairie (proposition de m. Guillemot)
  • Les sauts de trottoirs sur la piste cyclable Jean Jaurès sont un peu hauts. Ils viennent d’être refaits et sont aux normes (réponse M. Guillemot)
  •  Sur cette même piste, difficulté à en sortir au niveau du pont du canal. Les travaux vont être finalisés bientôt (réponse M. Guillemot)
  • Une sucette publicitaire sur le giratoire Mitterrand a été déplacée mais semble toujours gênante.
  • Demande de tour de ville à vélo avec les élus. C’était normalement prévu pour la fin du mandat. A prévoir finalement au printemps prochain.

L’Assemblée Générale est déclarée close et les personnes présentes invitées à partager le verre de l’amitié.

 
bilan financier 1
bilan financier 1
Bilan financier
Bilan financier
Bilan financier
Bilan financier
Bilan financier
Bilan financier
AG 2018
AG 2018
Les membres d'A2R
Les membres d’A2R
Cedez le passage cycliste
Cedez le passage cycliste
Le verre de l'amitié
Le verre de l’amitié
 
 
Publié le mardi 30 janvier 2018

 

Ciné apéro : Le gamin à vélo
4 novembre 2017

 


Pour la deuxième fois, Avenir 2 Roues, en partenariat avec la Comète, avait organisé ce 4 novembre un ciné apéro. Le principe est de se retrouver dans la salle de cinéma de l’espace Pierre Dac pour un film puis autour d’un apéritif pour clore la soirée.

Il fallait bien sûr, pour notre association un film en rapport avec la petite reine. C’est pourquoi notre choix s’est porté sur « Le gamin au vélo » des frères Dardenne dans lequel Cyril (Thomas Doret), bientôt 12 ans, n’a qu’une idée en tête : retrouver son père qui l’a placé provisoirement dans un foyer pour enfants. Son vélo est à la fois le lien qui lui reste avec son père et un moyen de retrouver ce dernier. Il rencontre par hasard Samantha (Cécile de France), qui tient un salon de coiffure et qui accepte de l’accueillir chez elle pendant les week-ends. 

La projection terminée, une trentaine de personnes s’est retrouvée au bar du théâtre pour partager boissons et amuse-bouche proposés par l’association et partager ses émotions créées par le film. Le vélo s’est bien évidemment invité dans les conversations.

Une soirée réussie au dire des participants et qui laisse augurer une autre rencontre de ce genre.

 
 
 
Publié le jeudi 16 novembre 2017

 

Festi gratis 2017
14 octobre 2017

 

 Ce samedi 14 octobre, la deuxième édition du Festi’gratis s’installait place Foch. Cette fête de la gratuité mise en place par le Vert Solidaire, défend des valeurs qui correspondent à la philosophie d’Avenir 2 Roues : le partage plutôt que la consommation à outrance, le recyclage et le réemploi plutôt que la poubelle, les déplacements doux plutôt que la vitesse et la pollution. Et ceci d’autant plus qu’on ne parle pas seulement de biens matériels mais aussi de partage de connaissances et de compétences.

C’est à ce titre, qu’Avenir 2 Roues est intervenue : il s’agissait bien sûr de faire la promotion des déplacements doux et en particulier du vélo mais aussi d’apprendre à ceux qui le souhaitaient à réparer une crevaison. Les bénévoles présents sur le site ont aussi procédé à des contrôles techniques qui ont permis à ceux qui confiaient leur vélo de savoir s’il y avait des réparations à faire sur leur bicyclette. C’était aussi le moment, à deux semaines du changement d’heure, de rappeler les règles de sécurité en matière d’éclairage et de bonne visibilité.

Ces journées fortement fréquentées sont toujours l’occasion de discuter avec un public varié : des cyclistes certes mais aussi des automobilistes. Les échanges sont toujours intéressants et enrichissants et permettent de faire valoir le point de vue de chacun.
Ce samedi, malgré la chaleur quasi estivale et le grand beau temps, fut une journée de ronchons :
« Ya pas assez d’aménagements cyclables à Châlons. »
« Ya trop de cyclistes sur les trottoirs. »
« Les voitures sont dangereuses. »
« Châlons ne se prête pas au vélo. »
« Rouler à vélo, c’est dangereux. »
« C’est mieux aux Pays-Bas, en Allemagne. »
« Les vélos font n’importe quoi. »…
 J’en passe et de meilleures !

Bref, les bénévoles sous le feu roulant des critiques avaient un peu le moral en berne malgré les quelques cyclistes qui, eux, voyaient le verre à moitié plein, quand est arrivée une jeune femme. Celle-ci s’est lancée dans un éloge sur cette si belle ville qu’est Châlons, si agréable à vivre et si facile à rouler pour les cyclistes. Quand on saura qu’en plus cette jeune circassienne venait d’Allemagne (où tout est si bien pour le vélo !), ça fait du bien au moral.
Ceci dit, la journée fut très belle et les bénévoles un temps abattus ont décidé de prendre rendez-vous pour l’édition 2018.

 
 
 
Publié le lundi 16 octobre 2017

 

A2R retourne au collège

 

 La deuxième semaine d’octobre est balisée "Semaine de la sécurité" par l’Education Nationale. Dans ce cadre, tous les élèves du collège Victor Duruy ont bénéficié d’un exercice de confinement, quand ceux de quatrième ont pu visiter la cellule de crise de la préfecture.

Partant du constat que certains élèves arrivaient au collège à vélo, le principal de l’établissement a sollicité Avenir 2 Roues pour une intervention auprès des élèves de sixième.

Notre première visite en arrivant a été pour le parc à vélos situé dans l’enceinte de l’établissement. Un scooter et 25 vélos l’occupaient. Si cela semble peu au regard des six cents et quelques collégiens de Duruy, il faut tenir compte du fait que seuls 40 % d’entre eux sont châlonnais, la grande majorité venant des villages alentour.

Lors des rencontres avec les classes, un rapide sondage a permis de montrer que peu de jeunes viennent au collège à vélo mais que tous ou presque utilisent ce moyen de déplacement à un autre moment.
 Les raisons pour ne pas utiliser la bicyclette sur le trajet de l’école sont souvent les mêmes : "J’habite trop loin" et sa variante :" J’habite trop près", " Mes parents ont peur". Une fillette nous a fait sourire (jaune ?) en répondant : " C’est trop fatigant".

Cet échange a précédé un diaporama sur les équipements de sécurité, globalement connus de la plupart, et sur les règles de base à connaître pour circuler, ainsi que les aménagements mis en place sur Châlons et l’agglomération et la manière de les utiliser. Les questions du jeune public témoignaient de leur attention. Il reste à espérer maintenant que les conseils donnés seront, pour partie au moins, suivis lors de leurs déplacements.
Cette première expérience en collège est d’autant plus intéressante que le jeune public est celui que l’association touche le moins sur les fêtes et les salons ! Or c’est à cet âge que se prennent les bonnes habitudes.

 
le Principal présente Avenir 2 Roues aux élèves
le Principal présente Avenir 2 Roues aux élèves
 
 
Publié le lundi 16 octobre 2017

 

Balade d’automne 2017
1er octobre 2017

 

Vendredi 29 septembre : grand soleil, 30°. La balade prévue dimanche s’annonce sous les meilleurs auspices de cet été indien !

Samedi 30 septembre : violentes averses, 14°. L’automne est de retour sous son plus mauvais jour ! Aïe, aïe, aïe ! La balade de demain va tomber à l’eau !

Dimanche 1er octobre : gris et frais mais calme. Pas de pluie. Pourvu que ça dure jusqu’à ce soir !

Eh bien oui, ça a duré ! Et ce temps maussade n’a pas effrayé la cinquantaine de Châlonnais venus se détendre les mollets. C’est donc en convoi que notre tour de France Châlons commença. L’itinéraire utilisait au maximum les aménagements cyclables (sas, chevrons, voies et pistes…), mais aussi des passages réputés difficiles pour les cyclistes : giratoires de l’Hémicycle, de la gare, porte Ste-Croix, place de Verdun… Certes, un dimanche, avec moins de circulation, c’est plus facile. Et quand, en plus des signaleurs bloquent les voitures aux carrefours, la ville nous appartient !

 Lors des arrêts, quelques explications sur l’utilité et la manière d’utiliser ces aménagements apportaient un complément d’information fort apprécié. Par ailleurs, Bernard faisait profiter à tous de son érudition en racontant les Châlonnais célèbres « rencontrés » au fil de la balade. C’est ainsi qu’il nous a appris que Léon Bourgeois avait été distingué par un prix Nobel de la Paix, que Nicolas Appert avait inventé la conserve mais était mort dans la misère ou que les ascendants directs de Charles de Gaulle avaient vécus à Châlons jusqu’à 1750 avant de partir vers le Nord.

Il était alors l’heure de faire une pause. C’est donc auprès du kiosque du grand jard que chacun a posé son vélo pour un verre de jus de fruits et quelques gâteaux à partager dans la bonne humeur. Car, il faut l’avouer, 10 km à vélo maintiennent en bonne santé mais creusent l’appétit !

 
aVANT LE D2PART
aVANT LE D2PART
Un auditoire attentif
Un auditoire attentif
Après l'effort....
Après l’effort....
 
 
Publié le jeudi 5 octobre 2017

 

Aménagements cyclables : A2R et la CAC demandent votre aide

 

Afin d’être plus efficace et réactif pour le signalement de dysfonctionnement de la signalétique, Cités en Champagne nous a proposé de faire remonter toutes les observations faites dans l’agglomération par les cyclistes. Pour cela, une fiche d’observations a été établie  :
Fiche d’observations des aménagements cyclables - Communauté d’agglomération de Châlons-en-Champagne

Date ..................................      

Type d’observation :
- Détérioration de la signalétique
- Absence de signalétique
- Erreur de signalétique

 
Nom de la voie 
Description du problème 
Proposition d’amélioration 
Photo 

Alors n’hésitez pas à nous adresser par mail avenir2roues@yahoo.fr vos observations relatives aux panneaux de signalétique

A2R transmettra vos remarques à Cités en Champagne qui pourra corriger les dysfonctionnements identifiés.

Nous comptons sur vous !

 
 
Publié le mercredi 5 février 2014

 
 
 
 
Publié le mardi 24 mars 2015
 
Publié le mardi 24 mars 2015
 
Publié le jeudi 20 novembre 2014
Mis à jour le lundi 24 novembre 2014
 
Publié le jeudi 2 octobre 2014
 
Publié le vendredi 19 septembre 2014
 
Publié le vendredi 19 septembre 2014
 
Publié le mardi 9 septembre 2014
 
Publié le vendredi 11 juillet 2014
 
Publié le lundi 16 juin 2014
Mis à jour le jeudi 19 juin 2014
 
Publié le mardi 3 juin 2014
Agenda
<<   juin 2020   >>
lumamejevesadi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293012345
Il n'y a aucun évènement à venir pour ce mois dans l'agenda
Les dernières actions d’A2R
 
 
 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter
  Mis à jour le samedi 16 mai 2020