» A2R en action » Opération "Cyclistes, brillez"
 
Opération "Cyclistes, brillez"
12 février 2018

 

Ce n’est pas pendant la semaine nationale "cyclistes, brillez" organisée par La FUB qu’Avenir 2 Roues a mis en place une action locale, mais avec quelques mois de retard, soit le 12 février 2018.

La sécurité du cycliste reste au cœur des préoccupations d’A2R. Nous avons donc décidé de renouveler l’opération « Cyclistes, brillez », en nous intéressant dans un premier temps aux très jeunes, les collégiens du collège Victor Duruy ( A2R était intervenue auprès des 6èmes de l’établissement en octobre 2017 lors de la semaine nationale de la sécurité), puis au niveau de la place Godart, en invitant les cyclistes à s’arrêter pour parler sécurité et surtout contrôler leurs équipements en matière d’éclairage.

Cinq bénévoles d’Avenir 2 Roues, aidés du principal et de la principale adjointe du collège Duruy, ont donc arrêté les jeunes cyclistes, à la sortie du collège Duruy.
Sur les 13 vélos stationnés dans le collège, A2R a pu en contrôler 10, et faire un rappel sur les équipements de sécurité obligatoires et notamment en matière d’éclairage. Dans la plupart des cas les vélos étaient correctement équipés, même si parfois il manquait un catadioptre de roue, qu’A2R s’est empressée d’offrir. De nombreux vélos n’avaient pas d’éclairage, leur propriétaire gardant dans leur sac leur kit d’éclairage. A2R a pu féliciter 2 collégiens pour leur équipement parfaitement en règle et offrir un stylo et une bande slap. Chaque cycliste est reparti avec une brochure d’information de la FUB.
Le nombre de collégiens-cyclistes était malheureusement peu important mais la météo délicate ces dernières semaines a pu en décourager beaucoup.

Au niveau de la place Godart, A2R , aidée des polices nationale et municipale a pu expliquer à une vingtaine de cyclistes le but de notre opération et voir avec eux si leurs vélos étaient équipés des accessoires de sécurité lumineux obligatoires.
Nous avons rappelé aussi que le gilet jaune, s’il n’est pas obligatoire en ville, est très fortement conseillé car il permet d’être vu de loin.
Nous avons été agréablement surpris par le niveau d’équipement de nombreux cyclistes, qui sont de plus en plus attentifs à leur sécurité. Pour les vélos n’étant pas correctement équipés, des brochures d’information de la FUB, des catadioptres de roues, des kits d’éclairage, des bandes slaps et des gilets jaunes ont été distribués en rappelant la loi. Les quelques cyclistes en conformité avec la loi ont reçu un stylo et une bande slap.

Ce fut aussi l’occasion de revenir sur l’interdiction de rouler à vélo sur les trottoirs, celle de porter des écouteurs et de téléphoner, ainsi que l’obligation de rouler lentement dans les zones piétonnes comme la place Foch.

L’opération s’est déroulée dans la bonne humeur durant une heure et même s’il faisait encore bien jour, les quelques récalcitrants à s’arrêter ont été bien attentifs et respectueux de notre action. Quelques piétons, curieux se sont arrêtés : ce fut l’occasion de leur rappeler les règles de sécurité à vélo, mais aussi qui nous étions, avec la distribution d’un bulletin d’abonnement !

La palme de l’insécurité revient à un jeune cycliste qui roulait sur un vélo qui n’avait plus que le minimum nécessaire pour rouler : deux roues, deux pédales, un guidon. De quoi faire pâlir les policiers présents et nous-mêmes !
Nous avons aussi pu discuter avec un cycliste sportif du manque d’équipements de sécurité de son vélo de course : en tant qu’usager de la route, tout cycliste se doit de doter sa machine des équipements de sécurité obligatoires. Mais la question de la compatibilité avec la compétition cycliste se pose.

Enfin, on a encore retrouvé les mêmes excuses, souvent citées lorsque le vélo manquait de l’équipement nécessaire :
" Je suis prudent, je ne roule que le jour !"
"Ce n’est pas mon vélo !"
En revanche, la plupart de ceux dont le vélo n’était pas équipés parce qu’il faisait jour avait leur équipement dans le sac à dos. Les bonnes habitudes commencent à se prendre.

Nous vous rappelons quels sont les accessoires de sécurité lumineux obligatoires :
• un phare et un catadioptre blancs à l’avant
• un phare et un catadioptre rouges à l’arrière
• deux catadioptres sur chaque pédale
• un catadioptre entre les rayons de chaque roue

 
au collège Duruy
au collège Duruy
place Godart
place Godart
 
 
Publié le lundi 19 février 2018

 
 
 
Les autres articles de cette rubrique :
 
Publié le mercredi 13 juin 2018
 
Publié le mardi 30 janvier 2018
 
Publié le jeudi 16 novembre 2017
 
Publié le lundi 16 octobre 2017
 
Publié le lundi 16 octobre 2017
 
Publié le jeudi 5 octobre 2017
 
Publié le jeudi 5 octobre 2017
 
Publié le mercredi 4 octobre 2017
 
Publié le mercredi 4 octobre 2017
Mis à jour le samedi 30 septembre 2017
 
Publié le mardi 27 juin 2017
 

 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter
  Mis à jour le mercredi 13 juin 2018