» Echos cyclistes » Indemnité VAE : mode d’emploi
 
Indemnité VAE : mode d’emploi

 


Le décret paru au JO du 18 février 2017 permet l’achat d’un vélo à assistance électrique (VAE) avec une aide à hauteur de 20 % du prix d’achat, plafonné à 200 euros.
A noter que cette aide n’est pas cumulable avec celles éventuellement déjà accordées par certaines collectivités locales. Voici donc les détails pratiques :

  • Le décret prend effet dès le lendemain de la signature, soit le 19 février 2017 et ce jusqu’au 31 janvier 2018
  • Il est uniquement valable sur un achat de vélo électrique neuf
  • Le bonus écologique vélo n’est pas cumulable avec une subvention accordée localement par une collectivité locale
  • L’Etat rembourse 20 % du prix du VAE dans une limite de 200 €
  • Le vélo à assistance électrique ne doit pas utiliser de batterie au plomb
  • Cette aide sera versée une seule fois aux personnes physiques (y compris s’il y a plusieurs achats successifs)
  • Il n’y a pas de restriction par foyer (autrement dit deux personnes physiques et majeures de la même famille peuvent y avoir droit)
  • Le vélo électrique ne doit pas être vendu dans l’année suivant son achat

    La demande devra être faite sur un site de téléservice dédié de l’Agence de Service et de Paiement (ASP) : https://portail-bonusvelo.asp-public.fr.


Les documents suivants seront nécessaires :
• un justificatif de domicile de moins de 3 mois
• une copie de la pièce d’identité
• une copie de la facture du vélo électrique (au nom du bénéficiaire de l’aide).

Rappelons que le VAE permet de réduire la pollution de l’air par rapport aux deux-roues motorisés et aux voitures, tout en allégeant les efforts et la sur-ventilation des cyclistes fragiles. C’est aussi une solution pour la nécessaire réduction des émissions de gaz à effet de serre des transports, en particulier en zone périurbaine ou rurale où les solutions de transports publics sont moins développées.
En effet, la moitié des usagers du vélo à assistance électrique qui ont déjà bénéficié d’une aide locale à l’achat d’un VAE ont fait ce choix en remplacement de la voiture, selon l’étude de l’Ademe sur les bénéfices des services vélo. Rappelons aussi qu’environ la moitié des trajets automobiles fait moins de 3 km et pourraient pour la plupart être faits autrement. De même, le vélo électrique est facile à garer car il ne prend que peu de place.
Il est confortable, silencieux, bon marché (par rapport à l’utilisation de la voiture) et plus rapide que la voiture en contexte urbain. Il est bon pour la santé : pour l’Organisation Mondiale de la Santé, 30 minutes de vélo par jour peut allonger de 8 ans l’espérance de vie ! Enfin en France, dans 80 % des cas, les trajets effectués en voiture font moins de 10 km alors que dans 50 % des cas, les trajets effectués en voiture font moins de 3 km. Soit des distances très facilement atteignables en vélo électrique.


Mais acheter un VAE ne se fait pas à la légère. Vous trouverez sur le site de Que choisir des éléments de réflexion : www.quechoisir.org/guide-d-achat-velo-electrique-n8147


D’autre part, sur Châlons vous pouvez louer auprès du SITAC (agence commerciale place Monseigneur Tissier) un VAE pour une durée minimale de trois mois qui vous permet d’essayer ce type assez nouveau de véhicule avant de vous lancer dans l’achat.


Alors vélo électrique ou vélo classique, mais vélo !

 
 
Publié le lundi 20 mars 2017

 
 
 
Les autres articles de cette rubrique :
 
Publié le jeudi 5 avril 2018
Mis à jour le vendredi 6 avril 2018
 
Publié le vendredi 30 mars 2018
 
Publié le mercredi 28 février 2018
Mis à jour le vendredi 30 mars 2018
 
Publié le samedi 10 février 2018
Mis à jour le jeudi 1er février 2018
 
Publié le lundi 18 décembre 2017
 
Publié le lundi 7 août 2017
 
Publié le mardi 6 juin 2017
 
Publié le jeudi 18 mai 2017
 
Publié le samedi 1er avril 2017
 
Publié le samedi 11 mars 2017
 

 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter
  Mis à jour le mercredi 18 juillet 2018